B i o g r a p h i e

Aurélien AZAN ZIELINSKI a été reconduit dans ses fonctions de chef d'orchestre associé à l'Orchestre National de Bretagne pour la saison 2020/2021

Aurélien Azan Zielinski connaît un parcours brillant et une notoriété en plein essor depuis 2012, année où il fut lauréat du concours « Talents Chefs d’Orchestre » de l’Adami. Dès lors, son talent musical et son charisme fédérateur l’ont amené à diriger l’Orchestre National d’Ile-de-France, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine, l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Orchestre de Cannes PACA, l’Orchestre de Normandie, l’Orchestre symphonique de Nancy, l’Orchestre de chambre de Lausanne pour des projets symphoniques, lyriques, chorégraphiques et pédagogiques.

Aurélien Azan Zielinski s’est consacré très jeune avec succès à la musique dans de multiples domaines (piano, violon, harmonie, analyse, orchestration et direction d’orchestre) avant d’obtenir à 23 ans son Prix de Direction d’Orchestre du CNSMD de Paris. Parallèlement à ses débuts au pupitre, il est un quartetise célébré de 2006 à au sein du Quatuor Bedrich. Pour la direction d’orchestre, étudié le grand répertoire auprès de Janos Fürst, Jorma Panula et s’est perfectionné pour le répertoire contemporain auprès de Zolt Nagy, David Robertson et Pascal Rophé.

Avant d’être lauréat du concours « Talents Chefs d’Orchestre 2012 » de l’Adami, il fut primé à l’audition « jeune chef » à l’Orchestre Lamoureux en 2007 et finaliste au concours de « chef assistant » à l’Orchestre National de Montpellier en 2010.

Il est, depuis 2015, chef associé à l’Orchestre Symphonique de Bretagne et depuis 2009 professeur de direction d’orchestre au sein de la Haute-Ecole de Musique de Lausanne.

En 2019, il fait ses débuts avec l’orchestre de chambre du Luxembourg et dirige l’Orchestre Symphonique de Bretagne, dans Symphonic Tales, dernière parution du saxophoniste de jazz Samy Thiebault. Au cours des saisons prochaines, on le retrouvera au pupitre de l’Opéra de Metz et il assurera également la direction des Trois Contes de Gérard Pesson sur la scène des opéras de Rennes, Angers - Nantes et Rouen.

Passionnément engagé pour son métier, Aurélien Azan Zielinski aborde chaque nouvelle expérience musicale devant l’orchestre, comme un enrichissement de son bagage artistique. Il exprime ses qualités dans des domaines musicaux variés, souvent originaux, tout en cultivant sa prédilection pour le grand répertoire.

L’opéra occupe aussi une place de choix dans le répertoire d’Aurélien Azan Zielinski depuis ses débuts, comme assistant d’Emmanuel Krivine à l’Opéra de Lyon pour Faust de Gounod. Les liens nouant la dramaturgie, le parcours psychologique des personnages, le tissu orchestral et les lignes mélodiques des chanteurs l’ont immédiatement fasciné. Ses productions à l’Opéra de Metz avec Le journal d’Anne Frank de Grigori Frid et à Lausanne avec The Turn of the screw de Benjamin Britten ont été particulièrement distinguées.

Entretenant une affinité particulière avec la danse, sa direction est imprégnée d’élan musical et d’élan chorégraphique, où le geste du chef d’orchestre doit épouser la dynamique de la danse pour transmettre aux musiciens la sensation de suspension ou de pesanteur. C’est dans cet esprit qu’il a dirigé le ballet national de Lorraine pour Relâche repris par Petter Jacobson, Corps de ballet de Noé Soulier, la Symphonie fantastique de Berlioz (chorégraphe Itamar Serusi) et Hoketus d’Andriessen (chorégraphie d’Alban Richard).

Reconnu pour son talent de passeur entre différents univers artistiques, Aurélien Azan Zielinski est aujourd’hui fort d’une riche expérience dans la direction de ciné-concerts. Un art délicat pour lequel il recherche l’équilibre entre précision de l’exécution et souplesse au service de la narration. Il met également à profit cette qualité d’écoute, dans le cadre de BD-concerts et de concerts illustrés qu’il conçoit et dirige. Son expérience du court comme du long métrage lui a permis en outre de signer plusieurs enregistrements de musiques liées à l’image.

Aurélien Azan Zielinski est également un chef qui défend les compositeurs d’aujourd’hui, parmi lesquels Gilbert Amy, Jérôme Combier, Gérard Pesson, Julien Dassié, Hector Parra, ou Baptiste Trotignon dont il a créé le concerto pour piano « Different Spaces » aux côtés de Nicholas Angelich.

En concert il a dirigé des solistes tels que Michaël Barenboim, Nicolas Dautricourt, Brigitte Engerer, Miguel-Angel Estrella, Philippe Jaroussky, Philippe Muller, Sarah Nemtanu, Xavier Phillips ou Gérard Poulet.

Particulièrement investi dans la transmission, Aurélien Azan Zielinski est reconnu pour ses talents de pédagogue, notamment investi pour le développement d’une pratique amateur de haut niveau. Il a été directeur musical et chef de l’Orchestre Symphonique des jeunes en Ile de France et, pendant plus de dix ans, chef associé et directeur musical des Orchestres de Jeunes Alfred Lœwenguth. Il fut nommé en 2009 professeur de direction d’orchestre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne et, de 2008 à 2014, il fut Directeur musical de la Philharmonie du COGE (Chœurs et Orchestres des Grandes Ecoles).